Bourdeu Étienne

Coordonnées professionnelles

etienne.bourdeu (a) wanadoo.fr

Fonctions actuelles

  • Agrégé d’histoire
  • Docteur en histoire moderne
  • Professeur d’histoire-géographie au collège Canterane de Castelnau-en-Médoc (Gironde)

Thèmes généraux de recherche

Mon travail s’attache à étudier les circulations hispaniques dans l’espace européen au cours des XVIe et  XVIIe siècles. L’étude de ces circulations suppose de s’intéresser à leur rôle dans l’articulation de l’ensemble impérial qu’est la monarchie hispanique et aux opportunités sociales que cette dernière constitue, avec notamment la constitution d’un groupe social spécifique, une aristocratie transnationale, ayant vocation à donner corps à cette articulation. Il s’agit donc de faire une histoire dont la lecture a longtemps été exclusivement politique à partir d’une grille d’analyse sociale. En étudiant comment ces circulations ont articulé les différents territoires de la monarchie hispanique et ont structuré cette dernière, cette recherche se propose également de voir comment ces circulations ont pu interférer avec les objectifs des Rois Catholiques et comment elles ont pu amener à une certaine privatisation des moyens de l’empire hispanique. Le projet de long terme qui sous-tend cette recherche est de parvenir à restituer la centralité de la monarchie hispanique dans l’Europe des XVIe et XVIIesiècles.

Séminaire et programmes de recherche

  • Membre au projet « Les élites italiennes et les monarchies européennes : circulations et réseaux de pouvoirs (xvie – xviiie siècle) » (ELITESIT), porté par Albane Cogné, université de Tours/CETHIS) et financé par l’École Française de Rome et la Maison des Sciences de l’Homme du Val-de-Loire, 2017-2021.
  • Membre du réseau de recherche Red columnaria, coordonné par José Javier Ruiz Ibáñez (université de Murcie), notamment du « nodo» Bourgogne-Flandres dirigé par Yves Junot (université de Valenciennes) et Violet Soen (KU Leuven).
  • Membre du comité d’organisation du séminaire Atelier Colonial et des Empires (ATECOLE), dirigé par Bertrand van Ruymbeke (université Paris 8 – Saint-Denis) et Gregorio Salinero (université Paris 1 – Panthéon Sorbonne).

Expérience et parcours professionnels

  • Depuis 2015   Professeur agrégé d’histoire dans le Secondaire (collège et lycée).
  • 2011-2015      A.T.E.R. d’histoire moderne à temps plein à l’université François Rabelais – Tours.
  • 2009-2011      Membre scientifique de l’École des Hautes Études Hispaniques et Ibériques (Casa de Velázquez, Madrid).
  • 2003-2009      Professeur agrégé d’histoire dans l’enseignement secondaire.

Formation et titres universitaires

  • 2011    Doctorat d’histoire moderne (École des Hautes Études en Sciences Sociales), sous la direction de Bernard Vincent (CRH – UMR 8558)
    Thèse soutenue le 7 décembre 2011, Mention Très Honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.
    Sujet : “Le premier prince de l’Empire, le vote le plus sûr dont dispose Votre Majesté et sa Maison Royale”. Les archevêques de Mayence et la projection espagnole dans le Saint Empire (milieu du XVIe siècle – milieu du XVIIe siècle)
    Composition du jury : Christophe Duhamelle (École des Hautes Études en Sciences Sociales, président du jury), Alain Hugon (Université de Caen, rapporteur), Isabelle Poutrin (Université Paris-Est Créteil, rapporteuse), Carmen Sanz Ayán (Université Complutense de Madrid) et Bernard Vincent (École des Hautes Études en Sciences Sociales, directeur)
  • 2003    Admission à l’agrégation externe d’histoire.
  • 2002    Admission au C.A.P.E.S. externe d’histoire-géographie.
  • 2001    Diplôme d’Études Approfondies d’histoire moderne (université de Toulouse II-Le Mirail), sous la direction de Francis Brumont – Mention Très bien
    Sujet : Le rôle des archevêques de Mayence dans les relations entre le Saint Empire romain germanique et la monarchie espagnole, vers 1550 – vers 1620.
  • 2000    Maîtrise d’histoire moderne (université de Toulouse ii-Le Mirail), sous la direction de Mireille Peytavin – Mention Très bien.
    Sujet : Quelques aspects de la visite générale de 1606 à Milan : raisons et contrôle à l’œuvre dans les relations entre l’Espagne et Milan.
    1999    Licence d’histoire, mention histoire de l’art (université de Toulouse ii-Le Mirail).
  • 1996-1998    Classe préparatoire au concours de l’École des Chartes, section B, première et deuxième année, au lycée Pierre de Fermat (Toulouse).
    1996   Baccalauréat général, section Littéraire. Mention Bien.

Bourses et prix

  • 2009-2011 Membre de l’Ecole des Hautes Etudes Hispaniques et Ibériques (Casa de Velazquez, Madrid).
  • 2007 Bourse de recherche de la Casa de Velazquez (1 mois)
  • 2006 Bourse de recherche de la Casa de Velazquez (1 mois)
  • 2005 Bourse de recherche de l’Ecole Française de Rome (1 mois)

Publications

Ouvrages et direction d’ouvrages

  1. Avec Jean-Philippe Cénat et David Richardson, Les Temps modernes, xvie – xviiie siècle, Paris, Armand Colin, coll. « Portail », 2018, 397 p.
  2. Les archevêques de Mayence et la présence espagnole dans le Saint-Empire (xvie – xviie siècle), Madrid, Casa de Velázquez, « Bibliothèque de la Casa de Velázquez » (65), 2015, 286 p.
  3. La péninsule Ibérique et le monde, années 1470 – années 1640, Neuilly, Atlande, coll. « Clefs Concours », 2014, 413 p. (avec les participations de A. de Almeida Mendes, G. Gaudin et N. Planas et des contributions de P. Girard et N. Muchnik)

Articles dans des revues avec comité de lecture

  1. « Donner un sens historique à un échec. La Monarchie espagnole et la conférence de Cologne (1577-1579) », Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, 66-1, 2019, p. 52-72.
  2. « Tempora turbulenta. La lutte contre les dissidences urbaines à travers l’exemple des relations ad limina de Mayence au début du xviie siècle », Revista de humanidades y de ciencias sociales, 7, 2017, p. 109-125.
  3. « Entre deux empires. Circulations, stratégies et difficultés d’un Valencien dans le Saint-Empire au début du xviie siècle », Histoire et sociétés, 25, 2015, pp. 59-72.
  4. « “Trouver quelques roses parmi celles qui ont été choisies”. L’histoire et ses usages chez un conseiller impérial du xviie siècle», xviie Siècle, 261, 2013, pp. 699-711.
  5. « Les paradoxes d’une présence multiforme. Les Espagnols dans l’espace impérial au début de la guerre de Trente ans (1618-1624) », Revue d’Histoire Diplomatique, 3, 2013, pp. 223-238.
  6. « Redéfinition du projet impérial ou construction d’un réseau de clients ? Les étapes allemandes du voyage du prince Philippe aux Pays-Bas (1548-1552) », Mélanges de la Casa de Velázquez, 42-2, 2012, pp. 183-200.

Chapitres de livres et communications publiées dans des actes de colloque

  1. « Confisquer aux protestants et restituer aux catholiques ? La monarchie espagnole face aux confiscations religieuses dans l’espace germanique (xvie – xviie siècle) », dans Yves Junot et Violet Soen (éd.), Confisquer, restituer, redistribuer. Punition et réconciliation matérielles dans les territoires des Habsbourg et en France (xvie – xviie siècles), Valenciennes, Presses Universitaires de Valenciennes, coll. « Pratiques & représentations » (15), 2021, p. 199-217.
  2. « D’un empire l’autre. Circulations d’individus et expériences impériales entre la monarchie hispanique et le Saint-Empire, xvie – xviie siècle », dans Éric Leroy du Cardonnoy et Alexandra Merle (dir.), Circulations, réseaux, échanges entre les possessions des Habsbourg, Reims, EPURE, coll. « Studia habsburgica », 2018, p. 199-209.
  3. « ‘La manne du ciel’. Information et gouvernement dans l’empire hispanique (xvie – xviiie siècle) », dans Sylvie Crogiez-Pétrequin et Anna Heller (dir.), Empires connectés ? La circulation de l’information dans les empires, Bruxelles, P.I.E. Peter Lang, coll. « Histoire de la Poste et des Communications – Échange et territoires » (11), 2018, p. 105-120.
  4. « La monarchie, la dynastie ou la religion ? Les Espagnols et le Ligue catholique (1618-1619) », dans Laurent Jalabert et Stefano Simiz (dir.), Le Soldat face au clerc. Armée et religion en Europe occidentale (xve – xixe siècle), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Histoire », 2016, p. 229-243.
  5. « Le souverain, l’argent et l’ambassadeur. Représenter le Roi Catholique dans le Saint Empire (1610-1620) », dans Daniel Aznar, Guillaume Hanotin et Niels May (éd.), À la place du roi. Vice-rois, gouverneurs et ambassadeurs dans les monarchies française et espagnole, Madrid, Casa de Velázquez, 2014, pp. 65-72.
  6. « “Las personas en Alemaña con las quales ha de tener quenta”. Personnel, fonctionnement et évolution des réseaux hispaniques dans le Saint Empire durant le règne de Philippe ii », dans María Martínez Alcalde et José Javier Ruiz Ibáñez (éd.), Felipe ii y Almazarrón: La construcción local de un Imperio global, vol II: Sostener, gobernar y pensar la frontera, actes du colloque tenu les 22-24 novembre 2012, Murcie, Editum, coll. «Vestigios de un Mismo Mundo » (8), 2014, pp. 191-206.
  7. « La paz es una inquietud. La presencia española en el Sacro Imperio durante la Tregua de los Doce Años », dans Bernardo J. García García, Manuel Herrero Sánchez et Alain Hugon(éds.), El Arte de la prudencia. La Tregua de los Doce Años en la Europa de los Pacificadores, Madrid, Fundación Carlos de Amberes, coll. « Leo Belgicus », 2012, pp. 63-73.