Malaprade Sébastien

se_bastien_malapradeMaître de conférences

 

 

 

Coordonnées professionnelles

Université de Paris-Est-Créteil
Faculté des lettres, langues et sciences humaines
Centre de Recherche en Histoire Européenne comparée (CRHEC)
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil

sebastien.malaprade (a) ehess.fr

Parcours universitaire

Agrégé d’histoire
ATER à Poitiers (2013-2014), Caen (2014-2016) et Evry (2016-2017)
Post-doctorant Labex Tepsis (2017-2018)

Diplôme

Docteur de l’EHESS (juin 2015). Thèse intitulée : « Stratégies familiales et mobilité sociale : fortune et infortunes de la famille Jurado dans l’Espagne du XVIIe siècle » sous la direction de  Jean-Frédéric Schaub (EHESS) et Laurent Bourquin (Université du Maine).
Prix de thèse en accessit de l’EHESS (2016).

Thèmes de recherche

  • Histoire de la mobilité sociale dans les sociétés ibériques
  • Histoire des finances et de la corruption
  • Argent et réseaux commerciaux atlantiques des jésuites

Principales publications

Ouvrage

  • Des châteaux en Espagne. Gouvernement des finances et mobilité sociale au XVIIe siècle, Limoges, Pulim, 2018, 352 p.
  • Arcana Imperii. Gouverner par le secret à l’époque moderne (Espagne, France, Italie), avec Sylvain André et Philippe Castejon, Paris, les Indes Savantes, à paraître.

Contributions à des ouvrages collectifs

  • “Credit and Discredit of Financiers in Wartime: Defrauding and Serving the Crown in Seventeenth Century Spain”, dans Anne Dubet, Joël Felix (eds), The War Within: finance and morality in Europe, 1689-1815, Basingstoke, New York, Palgrave Studies in History of Finance, à paraître en 2017.
  • « Dissimuler et contrôler sa parole chez un officier des finances dans l’Espagne du XVIIe siècle : les enjeux économiques et sociaux de la culture du secret », dans Sylvain André, Philippe Castejón, Sébastien Malaprade (dir.), Arcana Imperii. Gouverner par le secret à l’époque moderne (Espagne, France, Italie), Paris, les Indes Savantes, à paraître.
  • « Effacer les marques du changement : l’immobilité comme gage d’une ascension sociale maîtrisée », dans Francisco Chacón et José María Imízcoz (dir.), Procesos de movilidad social en la España moderna. Elites, redes, monarquía, Madrid, Silex, sous presse.
  • « La figure d’un letrado-juriste en Espagne dans la première moitié du XVIIe siècle, l’homme nouveau à l’épreuve des régimes d’historicité », dans Benoît Musset, Hommes nouveaux et femmes nouvelles de l’Antiquité au XXe siècle, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015.

Articles dans des revues

  • « Un proceso destructor contra un fiscal de la monarquía hispánica: la singularidad de la visita al Consejo de Hacienda de 1643 », Tiempos Modernos, n° 35, 2017.
  • « Enriquecerse en tiempos de crisis: el control de los tesoreros y de los arrendadores de millones por un fiscal bajo Felipe IV », Mérito, venalidad y corrupción. Los agentes de la monarquía en España y América (s. XVII–XVIII), Valence, Albatros, 2016.